Un noyer se développe à de faibles températures. C’est-à-dire que la chaleur et l’été ne favorisent pas la germination du noyer. Le noyer produit des noix 10 ans après la semence et poursuit cette production jusqu’à 50 ans. Il atteint une hauteur de 30 cm dans de bonnes conditions. 

Faire germer un noyer à partir d’une graine

La graine de noyer ne supporte pas les transplantations. Pour une bonne germination, éviter les graines de noix commercialisées. Le mieux est d’utiliser une graine tombée d’un noyer ou se procurer une graine non traitée. Acheter des semences ou des plantes sauvages greffées pour un meilleur rendu.

A voir aussi : Tournesols : comment les faire pousser à partir des graines ?

Planter la noix à 7 cm du sol sans la coque en début d’automne. À partir de 3 à 4 noix, espacer chaque plan de 6 cm. Après 4 à 5 mois ou carrément l’année suivante, la germination devrait commencer.

Où placer un noyer et comment l’entretenir ?

L’emplacement d’un noyer est très important pour son développement. Les feuilles et les racines de cet arbre dégagent une substance nocive. Il n’est donc pas approprié de placer un noyer dans la cour ou à côté d’autres espèces végétales. Privilégier les emplacements riches en nutriments et bien drainés, mais ni rocheux et ni sableux.

A lire en complément : Comment faire pousser un prunier à partir d’un noyau ?

En fonction de la taille et de l’âge d’un noyer, le traitement contre les infections d’insectes devient complexe. À la fin de la saison sèche, arroser le noyer afin de procéder à une bonne récolte.

Comment récolter et stocker les noix ?

La récolte des noix se fait au fur et à mesure qu’elles tombent de l’arbre. Une fois prélevé du sol, il faut retirer la noix de la coque en roulant cette dernière sur une surface dure. Choisir un bon endroit pour ce travail puisqu’une fois à maturité, la noix et la coquille noircissent tout ce qu’elles touchent. 

La forte température accélère le séchage des noix. Par conséquent, stocker les noix dans un endroit chaud et ventilé.